A1A21 - Ingénieur en analyse de données biologiques
Sites CNRS les annuaires du CNRS drh l'observatoire des métiers
Crédits
Etudes métiers
Glossaire
FAQ

Biologie et recherche médicale Production et expérimentation animales Production et expérimentation végétales Milieux naturels et ruraux Emplois singuliers

Accueil > BAP A > Ingénieur en analyse de données biologiques > IR

Ingénieur en analyse de données biologiques A1A21

Mission

  • L'ingénieur en analyse de données biologiques conçoit et organise la collecte et le traitement de données issues de la recherche en sciences du vivant.

Tendances d'évolution

  • Augmentation et complexification des données à traiter.
  • Développement des exigences éthiques et sociétales.
  • Mise en place de démarche qualité

Activités principales

  • Définir le plan d'étude et de recueil des données le mieux adapté au problème posé
  • Concevoir et élaborer la structure de bases de données et de systèmes d’information permettant de collecter, structurer, stocker et mettre en relation les données.
  • Réaliser l’analyse de données issues de travaux de recherche dans différents domaines des sciences de la vie.
  • Diffuser et valoriser les résultats sous forme de rapports techniques, de publications ou de présentations orales auprès des communautés professionnelles et scientifiques
  • Gérer l’ensemble des moyens humains techniques et financiers alloués aux dispositifs de collecte et de traitement de données.
  • Former, en interne et en externe, aux principes et à la mise en œuvre des techniques de l’analyse des données biologiques.

Activités associées

  • Organiser la veille scientifique et technologique
  • Concevoir les modèles mathématiques adaptés.
  • Animer des réseaux professionnels (surveillance épidémiologique, risques sanitaires…)
  • Evaluer et mobiliser les ressources nécessaires aux expérimentations
  • Orienter et conseiller les utilisateurs pour la mise en œuvre des méthodes d’études et d’interprétation des résultats.
  • Assurer des activités d’enseignement dans son domaine scientifique.

Compétences principales

Savoirs généraux, théoriques ou disciplinaires

  • Connaissance approfondie des méthodes d’analyse et de traitement des données.
  • Connaissance approfondie des logiciels appropriés
  • Connaissance générale dans le domaine des sciences de la vie

Savoirs sur l'environnement professionnel

  • La déontologie, l’éthique, la loi et la réglementation concernant son domaine de recherche (recherche biomédicale, épidémiologie, expérimentation animale…)
  • Les réseaux et partenaires professionnels impliqués dans les études

Savoir-faire opérationnels

  • Coordonner et planifier les différentes phases d'un protocole de recherche
  • Travailler en interaction avec des biologistes, et des informaticiens
  • Garantir la qualité et la pertinence des outils d’analyse et des résultats
  • Choisir un ensemble cohérent d’outils mathématiques, statistiques et informatiques adaptés au traitement des données.
  • Veiller au respect des règles de bonne pratique clinique et épidémiologique
  • Veiller au bon déroulement des démarches administratives légales ou réglementaires
  • Maîtriser les techniques de présentation (écrites et orales) et d’animation de réunions

Compétences linguistiques

  • Anglais : expression et compréhension orales : niveau 2
  • expression et compréhension écrites : niveau 2

Compétences associées

Savoirs généraux, théoriques ou disciplinaires

  • Connaissance approfondie des spécificités des enquêtes épidémiologiques (facteurs confondants, événements critiques, …)

Savoir-faire opérationnels

  • Maîtriser la méthodologie des essais cliniques et des enquêtes épidémiologiques
  • Mettre en œuvre les techniques de recueil des données
  • Mettre en œuvre la démarche qualité
  • Adapter des contenus pédagogiques au niveau et aux attentes de ses interlocuteurs.

Lieu d'exercice

  • L’activité s’exerce principalement au sein d’un laboratoire de recherche

Diplôme exigé

  • Doctorat ou diplôme d’ingénieur

Formations et expérience professionnelle souhaitables

  • Domaines de formation : biométrie, bio statistiques, biomathématiques, bioinformatique, épidémiologie et santé publique.